Une seconde rhéto en Equateur

“Une seconde rhéto en Equateur”

“Cette expérience m’a permis de découvrir une nouvelle culture, de nouvelles personnes. Je me suis vite rendu compte que leur façon d’être et leur mode de vie étaient très différents de la nôtre. Je me suis fait un énorme cercle d’amis, j’ai maintenant une deuxième famille en Equateur. En conclusion, je me suis fait énormément de connaissances et je ne regrette rien.”

Ton meilleur souvenir ? 

Difficile de répondre à cette question parce que j’ai tellement de bons souvenirs. Je me rappelle du premier jour quand mes amis du collège de « Charles Spurgeon de Pifo » m’ont emmené à « Tumbaco » qui est une ville que se trouve à 15 min de « Pifo » où j’ai vécu 8 mois pendant mon séjour en Equateur. C’était le premier jour où je sortais avec mes amis et ils m’ont fait donc découvrir l’endroit où ils jouaient régulièrement au basket. En effet, c’était un endroit où il y avait 5-6 terrains de basket, 1 terrain de volleyball et 2 terrains de foot. J’ai vraiment apprécié cette journée et ce dès que je suis monté dans le bus pour Tumbaco car déjà là, c’était une nouvelle expérience pour moi. À vrai dire, les bus là-bas n’ont rien à voir avec nos super bus « Hight-Tec » de la Wallonie. Un petit détail qui m’a surpris : on paie en descendant du bus et on doit spécifier de quelle ville on vient (pour traverser d’un village à un autre le tarif est de 0,25 $). Depuis le jour où j’ai découvert ce lieu de paradis à Tumbaco appelé « la Quiroga », j’ai bien vu que c’était le passe-temps favori de tous mes amis basketteurs dont moi qui suis un fan de ce sport. On y allait donc tous les jours ou presque.   2 jours après je me suis inscrit à l’école de basket de Pifo nommée « Los colibris » où j’avais 2 à 3 entraînements / semaine. J’ai même été qualifié à un tournoi à Quito (La capitale) où on a affronté chaque samedi d’autres clubs. En conclusion un de mes meilleurs souvenirs que je conserve c’est celui de jouer au basket avec aussi bien mes amis du collège que ceux de la « Quiroga ».

Tes bons plans?

  • Personnellement, ce que je conseille c’est d’aller en Amazonie, c’est une expérience inédite que j’ai moi-même eu la chance de vivre durant 2 semaines. Je suis allé à Baños, Puyo, Misahualli, Tena. Des 4 lieux visités et qui sont recommandés, je préfère « Mishawalli « pour sa profondeur dans l’Amazonie et son petit centre de village épique où des petits macaques se balançant d’un arbre à un autre en plein milieu de la population presque inexistante. À Misahualli  passe le fameux fleuve « Rio Napo » qui traverse toute la partie ouest de l’équateur jusqu’à la frontière Péruvienne.
  • J’ai visité le « Quilotoa » qui est juste magnifique ; je n’ai pas de mot pour décrire ce volcan splendide qui dégage un charme authentique et sauvage. C’est en effet un ancien volcan formé il y a environ 40 000 ans et sa dernière éruption a formé un lac d’eau transparente. On peut naviguer sur ce lac et pour l’atteindre, une randonnée de 2 –3h est nécessaire mais vous ne verrez pas le temps passer grâce à cette vue à couper le souffle.
  • Si tu es à Quito, tu es obligé d’aller au musée de « La mitad del mundo ». Là-bas, tu feras des expériences inédites sur la ligne de l’Equateur qui, je n’en doute pas te surprendra. De plus, tu apprendras beaucoup sur la culture équatorienne, sur les indigènes,…. Pour ma part, j’ai adoré ce lieu !
  • Une chose très importante à savoir, c’est que l’équateur est un pays d’Amérique du sud et donc la sécurité n’est jamais présente. Donc il faut faire attention aux vols de téléphones, de portefeuilles,…. . NE JAMAIS retourner chez vous seul après le coucher du soleil parce que depuis plusieurs années vu les conditions au Venezuela, énormément de vénézuéliens traversent les côtes jusqu’en Equateur. Ce sont eux les plus dangereux en Equateur et donc il faut faire très attention à ne pas se faire agresser.  Je dis cela parce qu’on me l’a dit et redit. Petit détail important, si tu as la possibilité de prendre des Uber au lieu des Taxis, fais-le car les Uber sont plus sécurisés parce qu’ils sont géolocalisés. En conclusion reste toi-même mais fais attention le soir et reste avec des gens de confiance ! 

Pour info : 

  • Julien est parti du 30 août 2018 au 30 août 2019 dans la ville de Quito.
Bourse octroyée le 31 mai 2018, sur base de notre ancien règlement.