La ferme de l’Albatros-Poteaupré

Dans le cadre du projet de reconversion de sa ferme abbatiale, la Fondation a décidé, en collaboration avec l’Asbl Albatros, de créer un complexe de plusieurs hectares pour y héberger et y proposer des activités à des adultes porteurs de handicap.

Le site comprendra :

  • des infrastructures d’hébergements (36 personnes hébergées et 100 personnes en journée),
  • des activités culturelles ou sportives,
  • des ateliers (boulangerie, pâtisserie, conserverie, huilerie, légumerie, champignonnière, forcerie de chicons, de pissenlits),
  • des espaces couverts et non-couverts pour des activités de maraîchage, de petit élevage, des espaces de stabulation pour du bétail,
  • un magasin ouvert au public,
  • une station d’épuration,
  • du compostage par lombriculture.

À terme, près de 30 membres du personnel assumeront l’accompagnement des personnes porteuses d’un handicap mental sur ce projet.

Naturellement, même avec de nouveaux bâtiments à haute performance énergétique, les différentes activités de la ferme nécessiteront d’importants besoins énergétiques.

Respect de l’environnement
  • Pour les ressources en eau, plusieurs actions sont mises en place :
    • Récupération des eaux de pluie dans l’ancienne citerne à lisier (+ 800 m3). Cette eau est destinée à :
      • réserve eau stratégique pompiers (200 m3)
      • alimenter les nombreux wc ;
      • alimenter les besoins agricoles et horticoles ;
    • Eau du puits situé derrière l’Auberge de Poteaupré, afin de palier à un manque d’eau de pluie ;
    • Eau de ville, pour les besoins alimentaires et l’alimentation des dévidoirs incendie.
  • Pour les rejets :
    • Les eaux usées sont envoyées dans une station d’épuration de 200 équivalent-habitants (EH) et ensuite envoyées vers l’EAU-NOIRE ;
    • Les déchets végétaux seront traités par la filière lombriculture ;
    • Les autres déchets sont triés et recyclés lorsque c’est possible ;
    • Les rejets atmosphériques liés aux besoins thermiques du site seront limités par l’utilisation du Gaz Naturel Liquéfié (GNL).
  • Pour les besoins énergétiques :
    • ENGIE a développé une solution inédite et globale d’autoproduction via l’implantation d’une station Gaz Naturel Liquéfié (GNL) qui dessert les bâtiments du site. Cette solution est complétée par l’installation de deux cogénérations pour la chaufferie principale ;
    • Si nécessaire, il sera possible d’ajouter des panneaux photovoltaïques. Les toitures bien exposées sont prévues pour en supporter la charge. C’est à l’usage que nous pourrons décider de l’utilité ou pas de ce complément.
Un chantier long de 5 années de travaux

Durant l’année 2021, le projet devrait être opérationnel.