Le tournage de la bataille de l’Eau Noire


22 août 2014 Actualités

Le tournage du film La Bataille de l’Eau Noire a démarré le 3 juillet jusqu’au 5 juillet avec trois jours dans Couvin et ses abords. Il a repris ce 11 août.

Ils vont à la rencontre des anciens anti-barragistes qui racontent une période intense de leur vie et leur lutte de neuf mois en 1978 contre la construction d’un barrage pharaonique qui aurait englouti leur belle vallée de l’Eau Noire. Ces personnes exemplaires n’ont pas perdu la mémoire et prennent un grand plaisir à se remémorer, avec le réalisateur Benjamin Hennot , les évènements.

En juillet, ils ont arpenté les vieilles rues de Couvin avec Vincent Delire, sac au dos avec l’émetteur radio (d’origine), qui rejoignait son ami Raymond Champion, opérateur très actif de la radio. Cette évocation introduisait les entretiens sur la première radio libre de Belgique.

Ils ont également suivi les activités de Gabriel Bodart, fermier de 86 ans à Pesche. Ils ont même fait les foins avec lui et l’ont filmé de la remorque de son vieux tracteur, qui arbore encore l’autocollant « NON AU BARRAGE»

Laurette Valtin leur a expliqué comment l’idée leur était venue de tamponner « Non au barrage »sur les billets de 20 FB en circulation.

Depuis le 11 août, ça tourne : Roger Gauthier devant le fournil où l’émetteur était caché et où il se souvenait de l’odeur des bonnes tartes que sa grand-mère y cuisait ;  dans l’ancienne ferme des Mahy, où les tracteurs sont désormais remisés au garage, dans le manoir, devenu une maison d’hôtes, de l’avocat René Walgraffe à Frasnes, chez Pierre Wuillaume à Agimont, chez l’instituteur Ernest Févry, chez le poète Francis Chabot à Forges chez lui et à la pêche à la mouche au bord de la rivière.

Ils leur restent encore de nombreuses personnes à interviewer.

IMG_1182

Back to top