La Fondation

La Fondation Chimay-Wartoise a été créée le 27 septembre 1996 à l’initiative de la Communauté des moines de l’Abbaye de Scourmont. Sa forme d’établissement d’utilité publique, selon la loi du 27 juin 1921, fut reconnue le 3 décembre 1998 par le Ministère de la Justice.

Désireuse de séparer strictement sa vocation monastique des préoccupations économiques générées par le développement des entreprises qu’elle avait mises sur pied, l’Abbaye de Scourmont a donc, lors de la création, fait apport à la Fondation Chimay-Wartoise de l’entièreté des actions des sociétés composant son patrimoine économique.

L’Abbaye a conservé juste les droits sur la marque « CHIMAY » et, bien évidemment, sur le label Trappiste dont, seule, une Abbaye cistercienne peut attester de l’authenticité. Rappelons que ce label « Trappiste » doit être interprété par les consommateurs, non seulement, comme un gage de la qualité de fabrication des produits, mais aussi, comme une garantie que les revenus générés par la vente de ceux-ci sont utilisés à des causes nobles, sociales et/ou éthiques.

Comme sa dénomination Chimay-Wartoise essaie de le traduire, il ne s’agissait pas, à l’époque, de rompre avec le passé mais bien de se donner de nouvelles bases solides pour poursuivre et pérenniser, dans un environnement de plus en plus complexe, en terme de marchés ou de technologies, l’œuvre initiée par l’Abbaye au niveau économique.

  • CHIMAY fait donc référence à la marque que la qualité de nos produits véhicule dans le monde entier;
  • WARTOISE marque, pour sa part, la référence toujours présente à l’Abbaye, puisqu’il s’agit du nom du ruisseau qui traverse les terres du domaine de Scourmont.

A ce jour, donc, la Fondation Chimay-Wartoise s’inscrit comme l’actionnaire de référence de l’ensemble des entreprises du Groupe Chimay. Mais la vocation déborde de cette mission patrimoniale pour englober la thématique du « développement ». En effet, si l’Abbaye avait lancé ses différentes productions, dans le respect de la Règle de saint-Benoît, et si elle leur a donné le niveau, quantitatif et qualitatif, atteint aujourd’hui, c’était aussi dans le souci de contribuer à l’essor de la région où elle s’est implantée.

La Fondation a donc reçu une MISSION bien plus large que de simplement gérer le patrimoine économique qui lui fut confié.
La MISSION s’exprime de manière générale de la façon suivante :

Faire progresser les entreprises et l’environnement régional dans le respect des Hommes qui les composent.

Ce concept de « progrès » se traduit de façon particulière dans deux domaines d’activités qui reflètent la particularité de la Fondation :

  • D’une part, veiller à ce que les sociétés, dont elle est actionnaire, soient gérées dans un esprit fait de respect des travailleurs et des dirigeants ainsi que d’attention à la qualité des produits et des services ;
  • D’autre part, s’assurer que les revenus générés par les sociétés, soient utilisés, sagement et efficacement, pour le développement intégral de la région sous tous ses aspects.

Invité à traduire concrètement cette mission, le Conseil d’Administration de la Fondation a interprété comme suit sa VISION de la MISSION qui lui était assignée.

La Fondation Chimay-Wartoise, issue de l’Abbaye de Scourmont, a pour ambition d’être un ferment de dynamisme économique et social pour la région au travers des sociétés dont elle est l’actionnaire et par le soutien à des actions locales de développement.

La recherche du meilleur exercice de cette MISSION ainsi interprétée se traduit par la définition d’OBJECTIFS, qui doivent être obtenus dans le respect d’une PHILOSOPHIE D’ACTION. Celle-ci s’est élaborée au fil des cinq premières années comme fruit de la confrontation quotidienne des organes de gestion ; d’une part, avec la réalité des entreprises et ; d’autre part, avec la réalité régionale.

Cette philosophie s’exprime dans une CHARTE DE FONCTIONNEMENT déclinée en neuf points :

  1. Mettre en œuvre ou amplifier des projets, internes ou externes, de « service à la société » ;
  2. Respecter les lois du marché et la promotion d’une économie « debout », non dépendante ou assistée ;
  3. Pratiquer la transparence pour assurer la communication, pour freiner la tentation des pouvoirs personnels et pour limiter les déviations par rapport aux objectifs ;
  4. Faire précéder toutes décisions importantes par l’affirmation écrite de ses motivations ;
  5. Veiller à développer, dans les entreprises sous contrôle, un climat d’excellence dans les pratiques d’entreprises et de croissance économique, culturelle, sociale ; et plus généralement, y développer une croissance tournée vers l’Homme ;
  6. Partout où il est dû, payer le juste impôt ; éviter la quête aux subsides dans la mesure où ceux-ci seraient un frein à la liberté de pensée et d’action ;
  7. Ne soutenir des initiatives qu’après leur mise en concurrence et après avoir obtenu l’engagement de leurs responsables à des résultats mesurables ;
  8. Privilégier l’initiative régionale tout en manifestant une volonté claire d’ouverture et de coopération avec des milieux ou organismes extérieurs aux compétences reconnues ;
  9. Préférer, par principe, l’aide à des projets proposés par des tiers au lancement d’initiatives propres, sauf à être réellement novatrices ou à vouloir assurer, par notre propre intervention, une accélération du processus d’évolution recherché.

Fonctionnement de son Action Régionale

Conformément à ses statuts, la Fondation est administrée par un conseil d’administration. C’est ce dernier qui définit les missions générales de la Fondation.

En ce qui concerne l’encadrement de l’action de philanthropie locale (l’Action Régionale), le conseil d’administration est accompagné par un ensemble d’experts extérieurs, cet organe élargi porte le nom de comité stratégique.

C’est à ce niveau qu’ont été définis les trois grands axes d’intervention de la Fondation :

jeunesse La jeunesse

Notre volonté est de créer des conditions qui développent les capacités des jeunes à prendre une place autonome, épanouie, «debout» dans la Société.

Consultez la description de cet axe (objectifs, public cible, aide accordée, crtières de recevabilité, …)

emploiregional L’emploi régional

Nous cherchons  à  favoriser  le développement de conditions qui maintiennent ou créent, à court ou à moyen terme, des emplois durables marchands et non-marchands dans des secteurs prioritaires ou autour de pôles majeurs existants.

Consultez la description  de cet axe (objectifs, public cible, aide accordée, crtières de recevabilité, …)

 developpementlocalLes bonnes pratiques pour le développement local

Notre but est d’essayer d’optimiser le potentiel des acteurs locaux en promotionnant leur autonomisation, la meilleure prise en compte de leurs potentialités de développement, la collaboration, la mise en réseau…

Consultez la description de cet axe (objectifs, public cible, aide accordée, crtières de recevabilité, …)

 

Selon deux modes d’intervention  :

Le soutien à des projets émanant d’acteurs locaux et soumis à un jury indépendant (bottom up)

Les actions d’initiative propre à la Fondation en partenariat avec des acteurs locaux (top down)

Transversalement, la Fondation insiste pour que toute action de développement se concrétise dans un esprit de développement durable.

Développement durable ? Voici une vidéo d’explication

  • André BAILLEUX, Avocat, Administrateur
  • Révérend Père Damiens DEBAISIEUX, Religieux, représentant l’ASBL Solidarité Cistercienne, Administrateur
  • Révérend Père Omer DE RUYVER, Religieux, Administrateur
  • Philippe LEFEBVRE, Oncologue, Administrateur
  • Dom Armand VEILLEUX, Abbé, représentant l’ASBL Abbaye de Scourmont, Président

Le comité stratégique est composé des membres du conseil d’administration listés ci-dessus, élargi aux personnes suivantes :

  • Anne BEDORET, Agronome de formation et agricultrice
  • Freddy CONSTANT, Secrétaire Général Adjoint de la Fondation (membre mais avec une voix consultative)
  • Xavier DESCLEE, Consultant
  • Philippe DUMONT, Secrétaire Général de la Fondation
  • Jean VANDERHEYDEN, Directeur honoraire de l’enseignement communal chimacien, président des jurys

Siège social

  • Denis BUCHET, Administration
  • Philippe DUMONT, Secrétaire Général
  • Sébastien GAUDOUX, Conseiller en prévention Adjoint
  • Daniel HENRIET, Conseiller en prévention
  • Charlène SCHOULEUR, Aide-comptable
  • Rita VERBURGH, Assistante de direction
  • Jean YERNAUX, Responsable communication

L’Action Régionale

  • Lucie BASTIEN, Chargée de projets
  • Freddy CONSTANT, Secrétaire Général Adjoint
  • Caroline DE VREE, Chargée de projets
  • Sabine GEORGE, Chargée de projets
  • Mandy LEMAIRE, Aide administrative

Presque chaque mois, 7 personnes de la liste ci-dessous se réunissent, avec le président du jury et les membres de l’équipe de l’Action Régionale, afin d’analyser de manière indépendante les projets soumis aux chargés de projets et d’accepter ou non le soutien demandé.

  1. Catherine ANTOINE, Directrice d’établissement pénitentiaire – criminologue
  2. Guy BAUDOT, Directeur honoraire dans l’enseignement secondaire
  3. Liliane BELLEFLAMME, Responsable de la société « Terrassements Belleflamme-Brasseur » à Mariembourg
  4. Claire BELLIER – CATTELAIN, Archéologue, conservatrice du musée du Malgré-Tout à Treignes
  5. Claudine BERHIN, bibliothécaire à Momignies
  6. Jean-Marie BOLS, Directeur de la société Mathy-by-Bols
  7. Anne BOULET, Présidente du Répit et de la coordination des travailleurs sociaux de Couvin
  8. Claudine BRIL, Directrice asbl Carrefour, Présidente de l’asbl Mobilesem
  9. Nathalie BRUYR, journaliste au quotidien Vers l’Avenir
  10. Michel CHASSELEIN, Assureur indépendant, actif dans diverses associations touristiques et économiques
  11. Philippe CHEVREMONT, Directeur du Centre d’entreprise Héraclès à Charleroi
  12. Pierre CONREUR, agent relais à L’Interfede (Fédération OISP-EFT)
  13. Fabien COQUELET, Directeur d’une maison de l’emploi (France)
  14. Olivier CORMAN, Artisan-sellier à Seloignes
  15. Véronique DEHOU, Active dans le secteur touristique à Seloignes
  16. Lionel DUPUREUR, Responsable Territorial Avesnois BGE Maubeuge (France)
  17. Cathy DROPSY, assistante sociale aux Petits Pas de la Botte
  18. Jean-Paul DUMONT, Actif dans le secteur de la personne handicapée
  19. Marie-Laure DUPONT, Directrice des Aides à Domicile en Milieu Rural à Chimay
  20. Olivier FOUBERT, Psychologue, directeur d’une entreprise de Titres-Services à Philippeville
  21. Pascale GANY, enseignante en mathématiques à l’Athénée Royal de Chimay
  22. Francis GILLARD, Directeur honoraire de l’enseignement secondaire libre de Chimay
  23. Pierre GILLES, Directeur du Centre culturel Action Sud à Nismes
  24. Mylène GOTTEAUX, Enseignante du réseau primaire communal de la Ville de Chimay
  25. Mathieu GUERIN, chargé de relations partenariales au FOREM, direction régionale de Charleroi
  26. Pol HARDY, Médecin généraliste à Seloignes
  27. Colette JOVENEAU, Assistante du Père Abbé de Scourmont dans la gestion des projets d’aide à la région
  28. Jean LANNEAU, Ancien directeur d’école dans l’enseignement fondamental
  29. Florence LEBRUN, Directrice d’une agence bancaire à Fosses-la-Ville
  30. Yves LECHAT, Contrôleur en chef TVA à Chimay
  31. Dominique LEFOUR, Directeur Bothanet’Services à Rance
  32. Véronique LESEINE, Directrice Ecole libre dans l’enseignement fondamental de Brûly
  33. Patrick MAGNIETTE, Directeur d’école dans l’enseignement libre à Couvin
  34. Philippe MARTIN, Directeur de la société « Matériaux du Pavillon » à Bourlers
  35. Joseph MASUY, retraité, ancien directeur de STA Technique à Baileux
  36. Françoise MEUNIER, Enseignante, active dans les échanges scolaires internationaux
  37. François MONIN, Pharmacien à Momignies
  38. Charles PETITJEAN, Directeur honoraire de l’enseignement secondaire, actif dans l’économie alternative
  39. Marina PHILIPPIN, Gérante d’une librairie à Chimay
  40. Yves PIROTTE, Médecin généraliste à Froidchapelle
  41. Fernand PLATBROOD, Promoteur / entrepreneur retraité actif dans les énergies renouvelables
  42. Véronique POURTOIS, psychologue Villers-la-Tour
  43. Sylvie SLOS, Employée communale, active dans le secteur sportif
  44. Carole SMET, Directrice dans l’enseignement primaire spécialisé, L’Heureux Abri à Momignies
  45. Caroline SWAELENS, Responsable d’une société familiale dans le secteur immobilier à Momiqnies
  46. Luc TREPAGNE, Directeur de l’ETA « La Thierache » à Momignies
  47. Roger VANDERCAM, Administrateur gérant scrl Vandercam exploitation agricole
  48. Jean VANDERHEYDEN, Directeur honoraire de l’enseignement communal chimacien, président des jurys
  49. Jean-Luc VIGREUX, Ancien ingénieur principal au Ministère de l’Equipement et du Transport
  50. Danièle WYNANTS, juriste, active dans le secteur associatif de Viroinval

Back to top